Restaurant Aveyronnais : Lou Paouzadou

Après les bergers à Vimenet, nous voilà repartis dans les causses. Et c’est à croire que les causses renferment bien d’autres trésors que les célèbres ” filles des causses ” bien connues, tant il est vrai que nous ne sommes jamais déçus par les restos et les baloches de ce plateau calcaire.

Surprise à notre arrivée : on se croirait à Vimenet !

Le restaurant se présente exactement sous la même architecture : basique mais efficace puisque l’on passe obligatoirement devant le comptoir pour accéder à la salle de restaurant. Puisque le temps n’est pas clément, un stop apéro s’impose et cela permet de faire connaissance avec la patronne.

Après un muscat sympa, nous voilà partis à table car la faim tenaille. L’entrée est de saison : soupe de légumes, elle est bienvenue surtout que la cuvée ” lou paouzadou “ est ravie de s’y plonger pour un héroïque ” chabro “.

Après on tombe sur une entrée chaude bien régionale comme on les aime (pour le coup y’a intérêt à aimer !) qui a bénéficié du sacrifice de quelques poulets et canards (pas encore la saison du cochon) : la ” sanquette “ qui est en fait, une sorte de boudin cuit en ” pascade ” (à la poëlle et sans boyau), ce qui donne une tarte de sang cuit avec de la mie de pain, et divers aromates (persil et oignons le plus souvent). Excellent plat en soi, la ” sanquette ” était ici accompagnée d’une salade verte agrémentée de magrets de canard fumés : que du bonheur !

Premier plat chaud : le magret de canard aux pêches, bien que classique, a recueilli tous les suffrages et s’est très bien accommodé d’un petit Marcillac râpeux à souhait (comme il se doit…). Le deuxième plat chaud, lui, a recueilli moins de voix car, bien que correct, il nous a un peu déçu : il faut être honnête ! Donc pour le choux, il vaut mieux se diriger vers une autre adresse….

Le plateau de fromages, bien garni (du Lacandou et tout et tout !) a vite fait oublier l’impair du chou et nous permet de terminer sur une bonne impression. La glace finale ne suggère aucun commentaire et reste une valeur sûre mais ennuyante…

Reste à ajouter que les prix sont raisonables : 25 euros le menu, le vin n’est pas cher et le café aussi font de cette adresse une des références dans le coin.