Restaurant aveyronnais : Maison Alienq

Bon, hé bé, c’est vrai que celui là aussi ça fait un moment qu’on devait en faire l’apologie mais que voulez vous, on mange plus que l’on n’écrit !

En fait nous y avons été pour l’anniversaire de 2 membres du groupe et on voulait briser la monotonie de nos lieux habituels : Mission réussie !

Le resto en question – car il s’agit bien d’un restaurant et pas d’une Ferme Auberge mais vous pouvez toujours chercher le chef de rang et le sommelier : ici c’est bonne franquette et rouge qui tâche (après un bon Apéro (il est tres bon!…) – est d’allure modeste planté au bord de la route.
restaurant aveyronnais  

Les plats

Cependant les mets seront à la hauteur de vos espérances à condition comme à peu près dans tous les endroits un peu “roots”,de réserver à l’avance, de ne pas être timide et de discuter de ce que l’on voudrait manger une paire de jours avant le repas, et bien sur de ne pas suivre un menu hypocalorique!

On pourrait vous parler bien sûr de la Tête de Veau ravigotte ou de tant d’autres choses qui ont su nous ravir mais sur ce coup là je préfère insister sur la gentillesse (vous aurez remarqué que l’on ne va que dans des endroits où les gens sont gentils…) et surtout sur la patience de nos hotesses.

Pour ressituer le contexte, il vous faut savoir que nous n’étions pas connus de la maison, que nous avions réservé tard le soir et surtout pour 20 ou 25 jeunes délurés venus fêter un anniversaire….je vous laisse imaginer les risques que cela peut représenter pour un restaurateur : invendus, casse, mauvais payeurs etc… Mais la confiance étant une vertue aveyronnaise nous avons étés accueillis comme des rois et nous avons même cru amuser les gens de la maison avec nos pitreries qui pour le coup ont du trouver que le coté folklore c’était bien nous qui l’amenions et pas le décor (il faut dire que l’on était presque tous déguisés) comme il se doit nous avons su laisser une recette confortable pour prouver notre satisfaction.

Merci pour ces bonnes recettes !

Mamie ALIENQ confectionne avec délicatesse un succulent Chou Farci qui nous paraît plus fin et moins lourd que dans des auberges plus connues de la région… Mais ça, y faut que le palais y soit habitué, nous on s’y efforce !

Il n’est pas compliqué de trouver le lieu si l’on connait Condamines… vous me direz qu’il faut etre bien local pour connaitre ce lieu….je vous aiderai alors en vous disant que cela se trouve sur la route menant à Prades d’Aubrac depuis Saint-Geniez d’Olt…vous me répondrez que vous ne savez toujours pas ou cela se trouve?…. je vous renvoie à vos manuels scolaires et à vos cartes Michelin !

Il faut bien le mériter un petit peu aussi que diable!